jeudi 9 juillet 2015

TENDANCE CAC 40 DU 10/07/2015

Hello les Padawans,

Le CAC se reprend en pariant sur une résolution de la problématique grecque. Même si la prudence reste de mise, je pense qu'il est toujours opportun d'acheter sur ces niveaux qui restent très intéressants. Tsipras et son gouvernement ont jusqu'à ce soir minuit pour faire parvenir un plan de réformes détaillé aux créanciers qui l’évalueront pour décider ou non d'un déblocage d'une nouvelle à la Grèce. Selon Kathimerini, un quotidien local, l’ensemble des réformes représenteraient 12 milliards d'euros sur deux ans soit 4 milliards de plus que la proposition précédente. Les axes principaux seraient un relèvement de l'impôt sur les sociétés et un alourdissement de la TVA. Sans accord politique dimanche, la BCE ne pourra plus alimenter les banques grecques. Même si l'Allemagne et certains autres membres de la zone euro semblent opposés à toute renégociation voire à un effacement de dette classique, il est probable qu'une solution miracle détournée soit trouvée (la finance à toujours quelques tours de passe passe pour satisfaire les politiques et les investisseurs).
La Grèce qui devait afficher une croissance de 0.5% sur l'année pourrait voir son PIB reculer de 3% suite à la crise que subit le pays depuis ces derniers mois.

Demain, le CAC? (Résistances=Rxxxx ; Supports=Sxxxx):
Avant ce week-end de tous les dangers, les opérateurs devraient rester plus prudents et atentistes. Ce week-èend sera historique pour l'Europe et on peut espérer qu'une solution sera trouvée pour le bien de la Grèce mais aussi pour les autres pays de la zone euro. Un éventuel Grexit arrivera peut etre un jour mais il devra être préparé. Je ne vois pas comment on pourrait envoyer la Grèce dans un trou noir le temps d'un week-end sans en subir les effets collatéraux par la suite (répercutions politiques, sociales et financières).
Demain, je table sur une journée stable. A MT, je reste haussier et table sur une pseudo résolution du dossier grec.

Il n'y aura pas des statistiques économiques importantes à suivre demain. Vous pourrez suivre ces chiffres économiques en live à partir de ce lien ICI.

Je serai parmi vous dans les commentaires de cette analyse.

Bons trades et que la force soit avec vous.

Timing spécifique Aroon:
TCT  (très court terme)=> journée à 2 jours
CT (court terme)=> 3 jours à 10 jours
MT (moyen terme)=> 10 jours à 1 mois
LT (long terme)=>  anticipation sur un trimestre
TLT (très long terme)=> anticipation annuelle  





85 commentaires:

  1. bonsoir,

    merci pour ton billet

    je n'ai pas ton optimisme

    ...
    il me manque des + bas en cloture utJ

    je ne connais pas a priori , le chemin pour les faire ...soit via quelle decomposition baissiere

    mais , tjrs pas de long pour moi , tant que ces + bas n'auront pas ete faits ....que ce soit en juillet ou en aout

    ce qui n'engage que moi :-)

    RépondreSupprimer
  2. merci pour le billet http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/5120-grece-nouvelles-propositions-reformes-athenes.html

    RépondreSupprimer
  3. Les futures sont bien haussiers....on verra à l'open demain et si l'optimisme perdure jusqu'aux 5000pts

    RépondreSupprimer
  4. Finalement il a dit oui. Futur avec gros gap up. Super. C est la fete. On remet ca dans 3 a 4 mois?

    RépondreSupprimer
  5. Hello les zamis...bon j'ai fait un petit short et je suis déjà sorti en pv... 120 points de gap faut pas déconner

    RépondreSupprimer
  6. mdr quand même, a priori tsipras cède pas mal de terrain...pourquoi avoir tergiversé si longtemps pour en arriver là... de plus il a zigouillé une partie de la saison touristique et à moitié étouffé les entreprises à cause de la fermeture des banques... cela sent l'amateurisme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avoue que j'ai du mal à le suivre depuis le début de la crise

      Supprimer
    2. bref cela va quand même chauffer pour passer devant le parlement grec

      Supprimer
    3. Bjr le blog
      dans Tsipras il n y à plus grand chose de politique, ....
      Vivement Mardi que l on parle d autre chose sur la place, que la Grèce, celle ci elle me passe par les trous de nez....!

      Aroon sur quoi tu as chargé encore hier?

      Supprimer
    4. Salut
      Sur de nombreuses valeurs plutôt solides comme du Orange, Air Liquide, GFT (pour du CT), ALU (pour du TCT), ACA, GLE et AXA (pour de CT/MT),

      Supprimer
    5. et du CAC a plusieurs échéances. De lignes TCT et d'autres plus MT

      Supprimer
    6. C'est du bonus aujourd'hui car j'attensais que le CAC marque une petite pause pour repartir fort lundi mais la Grèce semble avoir rassurée

      Supprimer
    7. Esperont que les résultats prendront le relai. C'est mon scénario

      Supprimer
    8. La grèce rassure pour l'instant, on va voir ce que va dire son parlement maintenant...

      Les resultats US vont quand même encore etre marqué par le dollar amha...

      Merci tu n'as pas beaucoup de small cap, y a t il une raison, ou tu regarde beaucoup sur le dividende aussi?
      Bonne App les amis :o)

      Supprimer
    9. J'ai quelques small caps. Mais vu le risque avec la Grèce, je ne voulais pas partir avec des small caps plein le portefeuille pour être bloqué des mois

      Supprimer
  7. Hello tout le monde, bon bien je me suis pris le gap dans la tete, ducoup j ai besoin de votre avis
    j ai trois positions couvertes sur le futur cac
    2 a l achat a 5040 et 1 a 5090
    1 a la vente a 4610, 1 a 4650 et 1 a 4740
    Que me conseillez vous? deja je vais attendre lundi car dans tout les cas lundi ca va bouger fort (peut etre)
    Mais ces niveaux a la baisse ou a l achat on va les voir rapidement ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très difficile de te répondre. Mais tes postions à la vente me paraissent délicates maintenant. Attends quand même lundi

      Supprimer
    2. il y a un gap baissier ouvert qui sera peut être combler mais le temps jouera à ta défaveur pour tes postions vendeuses sauf bad news.

      Supprimer
    3. bah j espere que sureuse a raison , elle parle , je crois d un point bas a 3365, meme sens en arriver la , elle pense que l on va faire un point bas, bien sur , je me bas pas que sur elle , je me comprends
      bon j ai mi des stops a 4700 car je suis au travail lundi
      merci de m avoir repondu :)

      Supprimer
    4. bonsoir,

      je n'ai jamais cite le niveau que tu donnes , soit 3365

      je n'ai pas mes graphes , sous les yeux
      perso , ce quil me manquerait : c'est l'objectif dit conforme de la vague baissiere que j'ai lettree 6-C
      soit 162% de sa A .....
      lundi , si j'ai mes graphes ..je pourrais preciser

      Supprimer
    5. sur un blog , où je poste mes graphes : obj dit conforme 4530
      mais ce n'est ni un terminus , ni forcement un cours qui sera touche

      perso , c'est tjrs sous condition:

      (12/26/9) reste <0
      et
      (2/9/9) recroise <0

      ....

      ds ces conditions , cet objectif sera atteint ....et pas forcement en ligne droite

      le marche fait ce qu'il veut , les indicateurs suivent et valident ou non des vagues et ss vagues ....à la baisse , comme à la hausse

      ....

      et j'ai bien ecrit que c'etait mon scenario qui n'engageait que moi


      Supprimer
    6. merci de ne pas me faire dire , ce que je n'ai pas ecrit

      ....

      le + simple pour moi , etant de ne plus poster ...si mes dires sont deformes

      Supprimer
    7. oula , ca va loin. si j ai mal interprete les c6 c7 ut jut wwjwjqxscxch enfin bref :) je n accuse personnes, les personnes qui lisent le blog savent tres bien que vous donnez des scenarios, des idees, strategies et que si on se plante, s est notre probleme pas le votre.
      Mais c est bien fait pour moi j aurai pas du site la personne, en tout les cas il y a une personne qui disait de faire attention quand on etait au dessus de 5000 car elle avait un senario ou elle voyait les 4600 et on y est bien aller :)
      bref je vais pas faire un roman, je remerci les personnes activent sur se blog car ca aide bien les debutants comme moi

      Supprimer
    8. Surfeuse, je lis tes commentaires avec un grand interet, et je t'en remercie au meme titre que Aroon, Camille, JPex etc.... Il est évident que ce n'est qu'un avis/analyse que tu nous offres et en aucune façon une certitude ;)

      Supprimer
  8. il y a une oblique baissière importante sur la zone 2020-5050pts qu'il faudra passer pour espérer une continuation de la hausse

    RépondreSupprimer
  9. Mon analyse de la situation grecque

    - L'Europe et Tsipras ont joué aux marchands de tapis pendant tous le mois de Juin sans résultat.
    (C'est pas trop ce que l'on attend de "partenaires", ça en dit long sur l'Europe)

    - Tsipras a sorti son réferendum-Joker de dernière minute. C'est une victoire à la Pyrrhus.

    - L'europe a ensuite vraiment envisagé de laisser la Grece face à son destin (Grexit) and dépit des couts induits, ce qui a peut-être fait paniquer Tsipras.


    A ce jour, le marché price un accord.
    A quelques virgules près, le plan est le même que celui de fin Juin, refusé par référendum (et que Tsipras avait pourtant validé officieusement quelques jours avant son coup de poker) ^^

    Ce qui changera :
    Sans doute un hair-cut sur la dette, plus psychologique qu'autre chose.
    Les créanciers n'ont jamais escompté retrouver la totalité de leur argent, mais se servaient (sans doute à tord) de cette pression pour imposer au grecs un retour à un excédent primaire (condition 'sine qua non' pour retrouver une partie de leur créances) Pour ménager les scusceptibilité, le hair-cut prendra peut-etre forme d'une période blanche ou d'une baisse des taux, mais c'est pareil.
    De son côté,Tsipras devra expliquer à son peuple qu'il a finallement cédé, mais qu'il a obtenu un hair-cut. Mais que comprend l'electeur grec moyen dans tout ça ? Que les mesures préconisées par l'europe vont s'imposer et que seul le montant de la dette (virtuelle car irremboursable) va baisser.


    Les risques immédiats :
    - Le premier risque immédiat est un refus Dimanche de certains pays européens
    - le second est un refus du parlement grec. Si vous avez en France une idée de ce que sont les députés frondeurs, sachez qu'en grèce au sein de Syriza pourtant déjà très à gauche, il y a aussi des frondeurs. Et ils sont prêt à tout oser (c'est à ça qu'on les reconnait)

    Les risques moyens terme
    - Les grecs ne tiennent pas leur parole sur le Plan, que ce soit par Tsipras directement ou via le parlement qui refuse ou traine délibérément les pieds
    - le rétablissement de la grece est aussi dépendant du redressement européen qui lui même est dépendant de la croissance mondiale (revue à la baisse récement)


    Perspectives pour les marchés
    si les risques immédiats sont levés, on aura inmanquablement un rattrapage, mais la tendance optimiste du premier trimestre ne sera sans doute pas de mise. Il serait assez étonnant que l'on dépasse 5200 en fin d'année
    Rappelons qu'il y a actuellement
    - une croissance décevante aux USA, même si le deuxième semestre ne peut être que meilleur que le premier
    - l'atterrissage en douceur de la Chine semble assez mouvementé, et un crack boursier aurait beaucoup d'impact sur les petits porteurs qui détiennent 80% de la valorisation ^^
    - en dépit du QE (qui montre ses limites), on n'est pas à l'abri d'un krach obligataire. Même si la perspective n'est sans-doute pas pour 2015, cela va peser sur la tendance des marchés

    mes perspectives à fin d'année, si pas de drame en chine ni sur le marché oblig, ni dénigrement grec


    /\__ 5100 ?
    /

    RépondreSupprimer
  10. Moi j'ai acheté à 4660 et vendu à 4860
    Que faire à ton avis aroon ?
    J'étais sur du Lvc et j'ai toujours ma valeur hf depuis les 9€

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello. Si l'Eurogroupe ne s'oppose pas aux propositions de la Grèce alors il faudra jouer un retour sur un pt haut

      Supprimer
  11. http://www.20minutes.fr/insolite/1650223-20150711-grece-signature-ministre-economie-ressemblerait-penis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mdr quand même entre l'ancien qui disait des insanités et le nouveau qui les dessine ;-)

      Supprimer
  12. http://www.20minutes.fr/monde/1650203-20150711-direct-grece-tsipras-va-gagner-bras-fer-union-europeenne-parlement-grec-donne-feu-vert

    RépondreSupprimer
  13. Berlin envisage un Grexit temporaire de 5 ans


    Bruxelles - L'Allemagne envisage une sortie temporaire de la Grèce de la zone euro, d'une durée de cinq ans, si le pays n'améliore pas ses propositions de réformes, a indiqué une source européenne au fait des discussions, même si le sujet n'a pas été abordé samedi lors d'une réunion de l'Eurogroupe à Bruxelles.

    Il y a deux alternatives: soit une amélioration des propositions, ou un +Grexit+ temporaire, a affirmé cette source à l'AFP, citant un document de préparation allemand en circulation, mais qui n'a pas été distribué samedi aux ministres des Finances de la zone euro.

    C'est un papier de préparation interne, a souligné cette source, confirmant des informations du quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung (FAZ).

    Ce document aurait été transmis aux autres Etats membres car les propositions de réformes avancées par Athènes ne sont pas suffisantes aux yeux de Berlin. Il manque des domaines de réformes importants, aurait écrit le ministère allemand des Finances, cité par la FAZ.

    Interrogé à Bruxelles, le porte-parole du ministre, Wolfgang Schäuble, s'est refusé samedi à tout commentaire.

    Ce document n'a pas été discuté samedi à Bruxelles lors de la réunion de l'Eurogroupe consacrée au sort de la Grèce, selon plusieurs sources proches des discussions.


    (©AFP / 11 juillet 2015 19h36)

    RépondreSupprimer
  14. Schauble Proposes "5 Year Grexit With Humanitarian Support"; What The Other Eurozone FinMins Are Saying On Greece

    http://www.zerohedge.com/news/2015-07-11/schauble-proposes-5-year-grexit-humanitarian-support-what-other-eurozone-finmins-are

    RépondreSupprimer
  15. Réponses
    1. je reste confiant, si qq pays dont l'Allemagne s'oppose à l'accord alors ils seront exposés à toutes les conséquences économiques futures que subira la zone euro....

      sans oublier que d'un pt de vue stratégique, on ne peut pas laisser tomber la Grèce surtout qu'un effort a été fait

      Supprimer
    2. bon c'est sur que c'est un moyen de mettre la pression sur la Grèce mais c'est chaud quand même

      Supprimer
  16. Ils ont intérêt à prendre une décision aujourd'hui sinon demain ça va être down !

    RépondreSupprimer
  17. Vous connaissez maintenant depuis 2011, notre Merkel et son pays ne lâcheront rien, ils sont très très dure en négociation....
    Ça va faire mal au final tout se tralala...
    Passez un bon dimanche

    RépondreSupprimer
  18. C'est surtout l'image que renvoie l'Europe qui est néfaste. Les désaccords au sein même de la zone euro montre encore une fois les limites du modèle européen.
    Il y a trop de disparité entre tous les pays qui compose l'UE. Est ce que les autres états des USA abandonneraient la Californie si elle devait faire faillite? Bien sur que non!!!

    L'Europe prend l'eau........

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines villes américaines en faillites n'ont pas été secourues aux USA...

      Supprimer
    2. oui, Detroit aura tjrs le soutien fédéral...l'Europe n'a qu'une utilité anti guerre...quoique

      Supprimer
  19. Et dire que l'Allemagne a fait défaut à plusieurs reprises au siècle dernier.....3 fois rien que ça!!!! Les donneurs de leçon ne sont pas toujours très clean.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui d'accord avec toi mais les gens ont la mémoire courte

      Supprimer
    2. Chacun tire la couverture à soit , pour ses intérêts nationaux et personnels... Nous sommes loin de l'idéal européen où la solidarité prime... !

      Supprimer
    3. comme tu l'ecris ...c'etait au siecle dernier

      et
      les circonstances n'etaient pas les memes


      necessite de comparer , ce qui est comparable ....

      Supprimer
    4. en année, c'est pas si loin.

      Ensuite, je pense que l'Europe est trop élargie mais maintenant qu'il faut partie de la zone euro, il faut une certaine solidarité. Les milliards engagés ne sont pas insurmontables. La Grèce reste un petit pays qui ne représente pas grand chose à l’échelle du budget européen (global). C'est une histoire politique mais les marchés reviendront mettre au pas tout ce petit monde...pas le choi, depuis quand les politiques ont leur mot à dire?!

      Supprimer
    5. Des hedge funds détiennent + que certains budget de certains états européens...no comment.
      Les ficelles sont détenues par des mains fortes et non des politiques

      Supprimer
    6. mais cela vous le savez depuis longtemps

      Supprimer
  20. ouille ouille .... ceux qui ont des positions .....

    Grèce: annulation du sommet européen dimanche, les négociations continuent dans la zone euro


    Bruxelles - Le sommet européen prévu sur la crise grecque a été annulé dimanche, a annoncé le président du Conseil européen, Donald Tusk, mais un autre sommet, limité cette fois-ci à la seule zone euro, est maintenu pour discuter d'un éventuel sauvetage financier du pays, condition à son maintien dans la monnaie unique.

    Le sommet européen est annulé, le sommet zone euro débutera à 16h00 (14H00 GMT) et durera jusqu'à ce que nous concluons les négociations sur la Grèce, a affirmé M. Tusk sur son compte Twitter, alors que les discussions au niveau des ministres des Finances de la zone euro reprenaient dimanche matin, après avoir été suspendues la veille faute de consensus.

    Il est très peu probable que les ministres puissent s'entendre à leur niveau sur la décision d'ouvrir les négociations de fond pour un nouveau plan d'aide financière à Athènes, a estimé le vice-président de la Commission en charge de l'Euro, Valdis Dombrovskis.

    Cela veut dire que la question du mandat de négociation sera transmise au sommet de la zone euro, a indiqué une source européenne. C'est a priori un bon signe, a-t-elle ajouté.

    L'annulation du sommet vise à permettre de finaliser les négociations, pour mieux discuter à 19, a aussi estimé un diplomate européen favorable à un accord avec la Grèce.

    La réunion des ministres samedi avait pour objet de parvenir à un texte commun pouvant servir de point de départ à des négociations sur un nouveau plan d'aide à la Grèce, le troisième depuis 2010, en échange du programme de réformes présenté la semaine dernière par le gouvernement de gauche d'Alexis Tsipras aux créanciers du pays (UE et Fonds monétaire international).

    Après neuf heures de discussions infructueuses, les ministres ont suspendu les discussions et décidé de reprendre leurs travaux dimanche .

    Sur de nombreux points, nous n'étions pas d'accord entre ministres et avec la Grèce, a indiqué l'Autrichien, Hans-Jörg Schelling.

    A ce stade, les conditions ne sont pas suffisament réunies pour garantir la mise en oeuvre par les Grecs des coupes budgétaires et réformes qu'ils promettent en échange d'une nouvelle aide, estimée à quelque 74 milliards d'euros sur trois ans, a jugé le finlandais Alexander Stubb, dont le pays est un des plus durs vis-à-vis d'Athènes.


    (©AFP / 12 juillet 2015 10h33)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. meuh non, la semaine prochaine va être tendue mais un accord va être trouvé, sans doute avec un organe indépendant chargé de contrôler la bonne mise en œuvre des efforts Grecs. Ce sera une catastrophe pour la démocratie européenne car ingérence dans les affaires de la Grèce souveraine, mais nous sommes depuis bien longtemps bouffés par l'UE et les normes ayant force sur les lois nationale donc bon.. :)

      Supprimer
    2. Oui, j'espère même un accord surprise.

      Supprimer
  21. Réponses
    1. Oui, l'effet sera restreint car les opérateurs ne croient plus à un Grexit. Maintenant c politique et on négocie pour dire que et satisfaire ces prétentions politiques locales

      Supprimer
  22. http://www.lepoint.fr/economie/le-gouvernement-grec-pourrait-poursuivre-goldman-sachs-12-07-2015-1943854_28.php

    :-)
    il serait temps de reconnaitre ...que la grece n'a rien à faire ds la zone euro ...puisqu'elle a triche pour y parvenir et qu'elle est incapable d'en respecter les regles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. a ce jeu la ce sont les us qui sont les plus forts pour récupérer les amendes des banques

      Supprimer
    2. mais je pense que la démarche est intéressante...l'ue devrait même faire une action de groupe ;-)

      Supprimer
    3. même avis, bizarre qu'ils ne se soient pas pencher sur GS avant

      Supprimer
    4. La Grèce est dans l'Europe et même s'il y a eu tricherie cela appartient au passé. Les actions doivent maintenant améliorer l'avenir de tous.
      La France est aussi dans une situation délicate avec un chomage qui ne cesse de grimper et une situation économique critique. Il faut trouver des solutions de reprise. La baisse de l'euro peut donner un petit coup de boost mais ca ne suffira pas. Les reformes de Macron n'auront aucun effet....ce ne sont pas quelques bus qui changera le paysage économique Français. Il faut redonner du pouvoir d'achat aux Français en baissant les impots quitte à faire grimper un peu la dette (dans la limite du raisonnable).

      Supprimer
  23. Je ne ferai pas d'analyse ce soir car j'ai des amis à diner. Il faudra encore subir la CACophonie européenne qui finira pas un accord après chaque pays de l'Eurogroup ait fait chier son monde. Je ne cois pas en un Grexit comme 90% des traders ce soir, donc pas d'inquiétude à avoir. Le CAC perdra ses 2% demain et les reprendra dès un accord trouvé...eh oui, un accord sera trouvé (dans les prochaines jours). Je ne perds pas mon temps à attendre les politiques qui ne parlent pour ne rien dire. Les financiers tiennent le monde et ce soir, ils veulent que la Grèce reste dans l'euro zone que les Allemands & Co le veuillent ou non!!!
    A demain

    RépondreSupprimer
  24. Je vous propose donc de continuer nos échanges dans cette file :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui en effet, je siterai pas , ca ma servie de leçon, mais si la chine ne fait pas de trafalgare, a 4700 on peut etre acheteur sur ces niveaux

      Supprimer
    2. News. Je te rassure, nous n'irons pas si bas....

      Supprimer
    3. 4700 ...je n'en serais pas etonnee :-)

      Supprimer
  25. Bonjour le blog,
    bon apparement ils bloquent encore sur 2 pt de l accord...

    http://www.zonebourse.com/actualite-bourse/Grece-Les-internautes-denoncent-un-coup-dEtat-de-lAllemagne--20678819/

    RépondreSupprimer
  26. bonjour et bonne semaine

    "PARIS (Dow Jones)--Nul ne peut assurer lundi matin que la Grèce pourra éviter de sortir de la zone euro ("Grexit") à très court terme, après un week-end d'intenses négociations qui n'ont pour l'instant pas abouti.
    L'absence de compromis contraint la Banque centrale européenne (BCE), prise en tenailles depuis plusieurs mois entre la nécessité de soutenir le système bancaire grec et celle de préserver sa crédibilité, à rester sur le qui-vive.
    Le conseil des gouverneurs, qui doit se réunir jeudi pour son habituelle réunion de politique monétaire, risque de devoir faire face à une violente réaction des marchés financiers, susceptible de déstabiliser la zone euro en cas d'échec des négociations. Certains conjoncturistes envisagent même une amplification du vaste programme d'achats de dettes publiques et privées mené actuellement par la BCE.
    Auparavant, les représentants de la banque centrale devront aussi se prononcer sur le maintien des lignes de liquidités d'urgence accordées aux banques grecques.
    Retour à la normale... ou presque
    Un compromis dans les prochaines heures permettrait aux banquiers centraux de pouvoir de nouveau consacrer l'essentiel de leur temps à fixer la politique monétaire d'une zone monétaire en voie de rémission économique mais toujours en proie à une croissance poussive et à une inflation durablement faible. "En cas d'accord permettant de maintenir la Grèce dans la zone euro, ce sera presque un retour à la normale pour la BCE," expliquaient les analystes d'Unicredit dans une note diffusée en fin de semaine dernière.
    Cependant, même si une solution est trouvée pour la Grèce, les soucis des banquiers centraux seront loin d'être terminés. Outre les incertitudes liées à la validation d'un accord par les différents membres de la zone euro, les représentants de la BCE devront tenter de cerner les conséquences économiques des turbulences financières provoquées par les discussions houleuses entre Athènes et ses principaux créanciers.
    Mais ce n'est pas tout. Le coup de frein subi par l'économie chinoise et la très forte volatilité des Bourses de Shanghai et Shenzhen, ainsi que le récent repli marqué des prix de nombreuses matières premières constituent également une menace importante pour l'économie de la zone euro.
    Même si le danger immédiat d'un "Grexit" est finalement écarté, la BCE ne pourra pas pour autant baisser la garde."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grèce: les dirigeants de la zone euro concluent un accord – Premier ministre belge 13/07/2015 08:56

      Supprimer
  27. Hello. J'ai bien fait de ne pas faire d'analyse hier soir car les décisions ont été prises cette nuit. Et voila, tout ca pour ca (comme d'habitude). Le feuilleton n'est pas encore terminé car la Grèce n'est pas ornière sortie de l'ornière mais c'est un pas en avant. Les 5000pts ne sont plus très loin.
    Normalement, le gouvernement Grec valide les nouvelles propositions.

    RépondreSupprimer
  28. Les dirigeants de la zone euro sont parvenus lundi matin à un accord avec la Grèce qui bénéficiera d'une aide du Mécanisme européen de stabilité (MES) en contrepartie de la mise en oeuvre par Athènes de réformes sérieuses, a déclaré le président du Conseil européen, Donald Tusk.
    "A l'unanimité, le sommet de la zone euro a trouvé un accord. Tout est prêt pour un programme du MES destiné à la Grèce avec des réformes sérieuses et un soutien financier", a déclaré Donald Tusk sur Twitter.

    (Alastair Macdonald,; Nicolas Delame pour le service français)

    RépondreSupprimer
  29. On peut quand même légitiment se demander combien a reçu Tsipras pour retourner sa veste. Finalement faire de la politique est vraiment simple : Tu fais un programme qui va réunir un maximum de suffrage, et une fois élu ton programme tu le ranges, tu fais tout le contraire et tu demandes de faire à l'EU de te faire un programme sur mesure. Bien entendu tu ne veux pas perdre la face et donc tu demandes un Referendum pour lequel ton peuple dit non à 60%. Puis tu retournes et là tu dis ben finalement on va dire oui... Franchement je ne sais comment doivent le prendre les 60 % des grecs qui ont voté NON... On vous demande votre avis mais globalement on en à rien à battre, on espérait juste que vous diriez OUI en fait... mais comme vous dites non ben cela ne change rien. Une preuve de plus que la population européenne est contrôlée comme des moutons et que la finance fait ce qu'elle veut... Votez n'est plus d'aucune utilité depuis bien longtemps. Fin des années 60 début 70 ce genre de chose aurait sans doute débouché sur une guerre civile.

    De plus je vous garanti que la facture c'est nous qui allons la payée. Dans 2 ans on en reparle et la dette grecque sera encore 2 x supérieure... On fait des paris?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :-) je n'en doute pas
      ...
      le probleme est que ds 2 ans , c'est la france qui vote ...en esperant que les extremes (melenchon et cie ou le FN) ne seront pas au deuxieme tour ....

      Supprimer

    2. UPDATE: Les dirigeants de la zone euro parviennent à un accord unanime sur la Grèce 13/07/2015 10:17


      BRUXELLES (Dow Jones)--Les dirigeants de la zone euro ont annoncé lundi matin qu'ils accorderaient un nouveau programme d'aide sur trois ans à la Grèce à condition que le gouvernement d'Alexis Tsipras parvienne à mettre en oeuvre une série de mesures d'austérité au cours des prochains jours.
      "Le sommet de la zone euro est parvenu à un accord unanime" sur la Grèce, a déclaré sur Twitter Donald Tusk, qui présidait les négociations. "[Nous] sommes tous prêts pour un programme d'aide du MES (Mécanisme européen de stabilité) pour la Grèce, avec des réformes sérieuses et un soutien financier", ", a-t-il ajouté.
      Les valeurs européennes profitent lundi de cette annonce. En début de séance, l'indice Stoxx Europe 600 gagnait 1.2%, le DAX s'adjugeait 1,3%, le CAC 40 avançait de 1,5% et le FTSE 100 progressait de 0,6%. L'euro a atteint un point haut en séance à 1,1197 dollar.
      Cet accord, conclu à l'issue de 22 heures de négociations parfois âpres entre les dirigeants et les ministres des finances de la zone euro, devrait exiger une capitulation presque total du gouvernement d'Alexis Tsipras aux exigences des créanciers d'Athènes.
      Un accord "dur" pour Tsipras
      "L'accord est dur", a déclaré le Premier ministre grec après le sommet, ajoutant que les mesures exigées par les créanciers aggraveraient la récession en Grèce.
      D'ici à mercredi, le Parlement grec devra adopter les réformes fiscales et sur les retraites massivement rejetées par les Grecs lors du référendum réalisé voilà à peine une semaine.
      "La confiance doit être restaurée", a déclaré la chancelière allemande, Angela Merkel, lors d'une conférence de presse.
      "L'Europe a décidé d'une feuille de route", a ajouté le Premier ministre letton, Taavi Roivas, dans un tweet. "Maintenant tout dépend de l'exécution."
      Concession sur la dette
      Concession accordée à Athènes, les gouvernements de la zone euros étudieront des mesures destinées à rendre la dette grecque plus gérables, par exemple en donnant au pays plus de temps pour rembourser les prêts octroyés pour son sauvetage.
      Le programme d'aide détaillé qui devrait être négocié après la mise en oeuvre des premières réformes et coupes budgétaires contiendra des mesures qui vont bien plus loin que le contrôle et la supervision externe imposés aux autres Etats qui ont bénéficié d'un plan de sauvetage.
      La mesure la plus importante exigée par les créanciers de la Grèce concerne la création d'un fonds qui détiendra quelque 50 milliards d'euros d'actifs publics appelés à être privatisés ou démantelés au cours des prochaines années. Ce fonds sera placé sous supervision européenne, a expliqé Angela Merkel.
      L'essentiel des fonds levés servira à recapitalisser les banques grecques et à rembourser la dette du pays, tandis qu'un montant de 12,5 milliards d'euros pourra être consacré à des investissements, a précisé la chancelière.
      "Les avantages dépassent les inconvénients", a-t-elle ajouté au sujet de l'accord, tout en avertissement que le chemin de retour de la Grèce à la croissance serait long et difficile.

      Supprimer
    3. :-)

      nous en reparlerons ...debut septembre , quant au comportement des marches fin juillet et aout

      ...

      bonnes vavances à tous

      Supprimer
    4. FRANCFORT (Dow Jones)--L'accord conclu sur la Grèce "démontre que la démocratie dans la zone euro est morte et enterrée", observe Marc Ostwald, stratégiste chez ADM Investor Services, notant que les grandes lignes sont très légèrement pires que celles qui ont été rejetées lors du référendum grec. Marc Ostwald estime que cet accord illustre l'absence d'avenir à long terme de la zone euro et le souhait de certaines nations créancières de la zone euro de détruire complètement l'économie grecque. "On peut certainement affirmer que cet accord est, en fait, pire que le traité de Versailles de 1919", ajoute-t-il.

      Supprimer
    5. Je pense que ce monsieur n'a pas vraiment projeté la situation qu'aurait créé un Grexit. Le peuple grec aurait été à l'agonie, fuite des capitaux, monnaie de singe ne permettant plus d'achat (dont les matières premières telles que le pétrole), et ils auraient toujours eu leur dette à rembourser mais avec une monnaie très d'évaluée. On aurait renvoyé la Grèce au moyen age, un ancien membre de la zone euro, ce qui aurait envoyé un message très négatif aux marchés et au monde. La cruauté humaine, qu'on n'a toujours reprochée aux marchés financiers, n' a pas eu lieu....

      Supprimer
  30. La Grèce est dans l'Europe et même s'il y a eu tricherie cela appartient au passé. Les actions doivent maintenant améliorer l'avenir de tous.
    La France est aussi dans une situation délicate avec un chomage qui ne cesse de grimper et une situation économique critique. Il faut trouver des solutions de reprise. La baisse de l'euro peut donner un petit coup de boost mais ca ne suffira pas. Les reformes de Macron n'auront aucun effet....ce ne sont pas quelques bus qui changera le paysage économique Français. Il faut redonner du pouvoir d'achat aux Français en baissant les impots quitte à faire grimper un peu la dette (dans la limite du raisonnable).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus de consommation profite aux entreprises et redonne surtout le moral aux ménages....et par effet boule de neige relance l'investissement des entreprises. Je pense que la situation s'améliore mais reste bloqué car la consommation est en berne

      Supprimer
    2. Le pb vient de nos gouvernants, ils ne savent que parler de taxes ou comment nous pomper plus...toujours plus, au lieu de baisser les charges sociales et éliminer certaines subventions/allocations plus électoralistes que réellement utiles..

      Supprimer
    3. la solution tout le monde la connais!!
      plus de pouvoir d achat ( hausse des salaires) depuis 2008 on stagne!!! baisse des aides abusives, réduction de train de vie de L état, et ça sera déjà pas mal pour la relance!
      Par contre Ré prêter des mlrds a la Grèce, alors qu on les reverra plus jamais, c pas malin....!

      Ps: même la France n était pas dans les clous pour l Europe.... a l époque!

      Supprimer
  31. 1er risque : éliminé

    reste maintenant à voir la réaction grecque politique & populaire

    RépondreSupprimer

Les informations et analyses diffusées par le site Aroon Bourse Blog ne constituent qu une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité du blog Aroon Bourse et des différents contributeurs ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.