+++ RETROUVEZ MES ANALYSES CAC 40 ET ACTIONS SUR MES COMPTES FACEBOOK ET TWITTER

=> VOIR LES LIENS DANS LE BANDEAU DROIT DE CETTE PAGE

RETROUVEZ AUSSI, TOUES LES SEMAINES, LES ANALYSES DE CAMILLE

=> DIRECTEMENT SUR LE BLOG


mercredi 1 juillet 2015

TENDANCE CAC 40 DU 02/07/2015

Hello les CACventuriers,

C'est la CACophonie qui règne autour du dossier Grec. Le référendum sera donc bien maintenu dimanche et les grecs devront se prononcer afin de donner leur avis sur la dernière proposition faite par les créanciers. Tsipras invite son peuple à voter "non" en espérant pouvoir mettre la pression aux   ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) et ainsi être en position de force lors des futurs négociations. Le feuilleton grec est loin d'être terminé!!!!
Du coté américain, on suivra de près les chiffres de l'emploi US qui sont très attendus par les analystes. Je table sur une création d’emplois non agricoles supérieurs aux attentes (250 000 vs 231 000 attendus) et sur un taux de chômage inchangé à 5.5% (attendu à 5.4%).

Demain, le CAC? (Résistances=Rxxxx ; Supports=Sxxxx):
La belle hausse du jour permet au CAC de se rapprocher doucement des 5000pts mais la prudence reste de mise. Nous sommes toujours pas à l'abri d'un énième rebondissement autour du dossier grec. La cible est de toute évidence les R4985pts qui correspond au gap récemment ouvert (en daily). Les chartistes devraient se contenter de se target facilement atteignable à CT. Néanmoins, il manque encore de nouveaux catalyseurs haussiers pour croire en un retournement durable. La configuration graphique reste incertaine et la Grèce pèse encore très lourd sur la balance. Je reste haussier à MT et juillet devrait être prometteur mais en attendant il faudra bien sélectionner les valeurs à acheter (risque de chute brutale toujours possible dans le contexte macro actuel).
Pour demain, je table sur une journée stable avec une hausse possible avec l'aide des chartistes (objectif gap) et des stats US.

Il y aura des statistiques économiques importantes à suivre demain. Vous pourrez suivre ces chiffres économiques en live à partir de ce lien ICI.

Bons trades et que la force soit avec vous.

Timing spécifique Aroon:
TCT  (très court terme)=> journée à 2 jours
CT (court terme)=> 3 jours à 10 jours
MT (moyen terme)=> 10 jours à 1 mois
LT (long terme)=>  anticipation sur un trimestre
TLT (très long terme)=> anticipation annuelle 




23 commentaires:

  1. merci pour le billet aroon. Juillet ne sera pas un mois zen amha

    RépondreSupprimer
  2. bonjour et bonne fin de semaine à tous,

    pour info

    "WASHINGTON/PARIS (Dow Jones)--Tandis que la clepsydre n'en finit pas de se vider pour la Grèce et que l'issue des discussions entre Athènes et ses principaux créanciers semble plus incertaine que jamais, les regards se tournent vers le référendum de dimanche prochain sur les dernières propositions formulées par l'Europe.
    Voici trois scénarios possibles régulièrement évoqués par les économistes. Tous impliquent des difficultés supplémentaires pour les Grecs, mais certains sont plus effrayants que d'autres.
    1- Une victoire du "oui" et un retour progressif à la normale
    "Le scénario le plus optimiste à partir de maintenant serait un rejet par les électeurs grecs de l'appel au 'non' [lancé mercredi par le chef du gouvernement grec, Alexis Tsipras,] et le retour à des négociations sérieuses avec les créanciers, ce qui ramènerait la Grèce dans le giron européen," explique Jacob Kirkegaard, du Peterson Institute for International Economics.
    Dans ce cas de figure, le contrôle des capitaux mis en place depuis lundi dans le pays serait sans doute prolongé, mais un nouveau gouvernement pourrait émerger et rengager les négociations avec les principaux créanciers de la Grèce.
    L'exécutif grec serait probablement contraint d'accepter les exigences de ses partenaires européens, mais il obtiendrait en échange les fonds nécessaires pour couvrir ses besoins les plus immédiats. La Grèce pourrait rembourser le Fonds monétaire international (FMI) et éventuellement voir sa santé économique s'améliorer très progressivement.
    2- Une victoire du "oui" qui n'empêche pas une sortie de la zone euro
    Le peuple grec approuverait les mesures exigées par les créanciers, mais l'envenimement des discussions ces dernières semaines empêcherait un retour à la table des négociations.
    "Même si le 'oui' l'emporte le 5 juillet, il n'est pas évident que cela conduise à un accord rapide sur un nouveau plan de sauvetage", prévient Robert Kahn, du Council on Foreign Relations. "Le gouvernement [grec] a rejeté les conditions qui lui étaient présentées, ce qui signifie que le degré de confiance sur leur mise en oeuvre éventuelle est faible", ajoute-t-il.
    Les créanciers de la Grèce s'en tiendraient probablement à leur dernière offre. Mais même en cas d'accord, celui-ci serait soumis à un long processus de validation dans les différents pays de la zone euro, ce qui réduit fortement les chances de succès, même en cas d'accord préalable. Un échec des discussions conduirait probablement à une sortie de la Grèce de l'union monétaire.
    3- La Grèce dit "non" et est contrainte de sortir de la zone euro
    Même si certains économistes affirment qu'une sortie de l'union monétaire serait bénéfique pour la Grèce car elle lui permettrait d'effacer une partie de sa dette et de retrouver un peu de compétitivité grâce à la dépréciation de sa nouvelle monnaie, cette voie semble semée d'embûches.
    La réaction des investisseurs internationaux reste difficile à anticiper. Le pays devrait sans doute faire face à une période de très forte inflation ainsi que d'instabilité politique et économique très élevée. La Grèce perdrait également certains avantages liés à son intégration dans l'économie européenne."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut surfeuse.Pour moi la 2 n'est pas viable car le 1er ministre de la Grèce serait affaiblit et donc du coup les autres pays ,ayant trop à perdre à mt sur le départ de la Grèce seraient quand même en position pour négocier...après ce gars là étant un aventurier de la politique....bon on ne sait jamais mais c'est peu probable quand même.

      Supprimer
    2. Ces multiples revirements n'inspirent pas la confiance chez les partenaires (et je serais un électeur grec, je serais vert d'ailleurs)...mais il faut lui reconnaitre un truc, c'est qu'il a fissuré l'alliance franco-germanique.

      Supprimer
    3. http://tempsreel.nouvelobs.com/en-direct/a-chaud/4640-grece-gouvernement-pourrait-demissionner-victoire-ref.html

      Supprimer
    4. ama,

      l'europe ne souhaite pas forcement , une sortie de la grece

      ...

      mais plutot une sortie de l'equipe grecque en place (Tsipras et cie) ...voire de nouvelles elections en grece

      Supprimer
    5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    6. à titre personnel

      je conserve mon scenario ,dejà donne, en utJ

      ....

      tant que mes indicateurs le permettent

      soit tant que d5 , d6 , d7 sont <0
      je n'ai pas d'autre choix que de decomposer baissier

      ....

      si l'un de ces indicateurs croisait >0 ...je reverrais ma decomposition....

      bonne fin de semaine

      ps/ US fermes vendredi

      Supprimer
    7. A mon avis, dans les 2 cas la Grèce restera dans l'Europe (pas de mise en place d'une sortie l'UE). C'est juste pour ou contre les propositions des créanciers et je pense que Tsipras ne veut pas que la Grèce sorte de la zone euro

      Supprimer
    8. http://www.20minutes.fr/monde/1644147-20150702-grece-gouvernement-exclut-demissionner-cas-oui-referendum

      Supprimer
    9. Bonjour...

      LOL enfin presque.... scénario 1 (le plus optimiste selon l'auteur, hum) ;

      "L'exécutif grec serait probablement contraint d'accepter les exigences de ses partenaires européens (NB des nouvelles mesures d'austérité ) (......) .... et éventuellement voir sa santé économique s'améliorer très progressivement."
      si vous faites lire ça aux grecs, ça va leur faire envie ;)

      Supprimer
    10. Une sortie de la Grèce de la zone euro serait catastrophique pour la Grèce. Selon Standard&Poor's, le PIB hellénique chuterait de 20% sous son niveau nominal dans les quatre ans à venir. De plus, sans le soutien de l'Eurosystème, que l'agence estime à 70% du PIB grec, les banques et le système de paiement seraient incapables de fonctionner et seraient donc fermés. Une nouvelle monnaie grecque dépréciée face à l'euro provoquerait également un gonflement de la valeur de la dette privée et publique libellée en euro, ce qui ne ferait qu'aggraver la situation...
      En revanche, le reste de la zone euro serait relativement épargné par un Grexit, selon l'agence de notation. S&P note néanmoins qu'une telle situation pourrait provoquer des tensions sur les marchés de capitaux et faire monter les taux obligataires, en particulier pour les pays périphériques les plus vulnérables fiscalement.

      Supprimer
    11. "complique " tt de meme

      suivant les anticipations ou les interpretations du marche ...ça peut partir ds tous les sens

      et si les cours partaient up ...les indicateurs suivraient

      en utJ:

      presence d'une div H potentielle en d6

      tant que "potentielle" ...c'est down

      si validee , c'est up à TCT

      comme pas de boule de cristal ....wait and see!

      et bon WEnd :-)

      Supprimer
  3. bon rav...j'ai regardé d'un oeil la taupe de M6 en replay en même temps que je suis les graphiques...bon amha la taupe c'est laura...on verra

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas trop d'idée pour les graphiques...j'ai pris 0,3 points sur une cassure...misérable :-(

      Supprimer
  4. Je vais rentrer tard et je ne ferai probablement pas d'analyse approfondie. De toute façon nous sommes suspendus à la décision grecque lors du referendum de dimanche

    RépondreSupprimer
  5. :;))

    http://www.zerohedge.com/news/2015-07-02/2007-us-has-lost-14-million-manufacturers-gained-14-million-waiters-and-bartenders

    RépondreSupprimer
  6. Qui pari qu'il n'y aura pas de référendum dimanche ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grèce: le plus haut tribunal administratif saisi de la légalité du référendum 02/07/2015 19:10

      Supprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Les informations et analyses diffusées par le site Aroon Bourse Blog ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité du blog Aroon Bourse et des différents contributeurs ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.