+++ RETROUVEZ MES ANALYSES CAC 40 ET ACTIONS SUR MES COMPTES FACEBOOK ET TWITTER

=> VOIR LES LIENS DANS LE BANDEAU DROIT DE CETTE PAGE

RETROUVEZ AUSSI, TOUES LES SEMAINES, LES ANALYSES DE CAMILLE

=> DIRECTEMENT SUR LE BLOG


lundi 20 avril 2015

20/4: Pas d'euphorie mais un optimisme indéniable (par Camille)

La plupart d'entre vous sont probablement familiers aux statistiques de sentiment Bull/Bear reportées par l'American Association of Individual Investors (chaque jeudi). Cet indicateur est très souvent interprété comme un contre indicateur. En effet, quand il y a un sentiment "bull" anormalement élévé, cela signifie que la plupart des investisseurs sont vraissemblablement positionnés à la hausse et l'on peut donc s'attendre à une baisse, tandis que quand le sentiment bear est extrêmement important (mouvement de panique), cela signifie que la plupart des investisseurs ont probablement vendu ou sont sur le point de capituler et donc on est (sans doute) proche d'un point bas (au moins à court terme).
Pour ma part, même si je reconnais l'intérêt de regarder le sentiment bull et le sentiment bear, ce que je préfère analyser est la différence entre le sentiment bull et le sentiment bear car il montre bien les forces relatives en présence.
Lorsque l'on regarde l'évolution de cet indicateur, l'on peut considérer que les mouvements d'euphorie se produisent lorsque cet indicateur évolue au-dessus de la ligne horizontale rouge tandis que les mouvements de panique se produisent lorsque cet indicateur chute sous la ligne horizontale verte.

Sur le graphique ci-dessus reprenant l'évolution du "bull/Bear spead" au cours des 10 dernières années, l'on peut voir que par le passé, l'on avait régulièrement des épisodes de stress provoquant des mouvements de panique sur le marché.

L'on peut constater que le bull-bear spread n'a plus jamais évolué sous la barre des "-10" depuis janvier 2014 et que le dernier mouvement de panique (tel que défini ci-dessus) remonte à avril 2013. Cela signifie donc que depuis 2 années environ, le marché s'est conforté dans un climat de "confort", une attitude de "même pas peur" où les investisseurs ont le sentiment que les choses sont sous contrôle.
Par conséquent, même si le niveau absolu de l'indice ne reflète pas une situation d'euphorie, l'on peut constater que la durée depuis le dernier mouvement de panique plaide en faveur d'une complaisance probable dans le marché.

De plus, lorsque l'on regarde le graphique du Sigma Whole Europe Index, l'on peut constater un mouvement récent en 5 sous-vagues, ce qui pourrait plaider en faveur de la fin de la vague 3 et le début d'une période de consolidation(vague 4) qui devrait durer plusieurs semaines.
Une fois cette consolidation terminée, l'on devrait assister à un autre mouvement haussier extrêmement rapide et violent.
Idéalement, cette hausse devrait être accompagnée d'une forte hausse du Bull-Bear spread, mettant en évidence un sentiment d'euphorie, et signalant que la fin de la hausse est proche.

Pour l'heure je reste short DAX et IBEX, mais je compte bien passer long lorsque mes indicateurs m'indiqueront un signal de retournement. Mais attention, si l'analyse graphique présentée ci-dessus est correcte, et si vous reprenez mon analyse de la semaine dernière concernant les niveaux de valorisation actuelle, l'on peut craindre que la baisse qui suivra ce "5" sera violente. Mais cela, c'est probablement pour après septembre je pense. 
J'ai difficile à imaginer un gros sell off cet été, sauf scénario catastrophe avec la Grèce. Mais ce type de scénario, j'en doute encore plus, ce n'est dans l'intérêt de personne donc "nos" banquiers et ministres trouveront certainement un accord bidon temporaire pour postposer le problème afin que personne ne perde la face. En effet, je suis convaincu qu'aucun dirigeant ne pourrait assumer politiquement un Lehman bis en cas de sortie de la Grèce donc tout va s'arranger autour d'un accord au finish durant un week-end: "Vive la politique, Vive Mario, Vive Janet"...
Au fait, on peut pas les marier ensemble ces deux là?

Bonne semaine à tous,
Camille


15 commentaires:

  1. Merci, superbe analyse et explications !!!

    RépondreSupprimer
  2. Salut et merci camille et mdr pour le mariage :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par contre un peu bobo pour le détachement des dividendes du cac sur mon short :-(

      Supprimer
    2. Ce serait une belle façon de punir Mario, non?

      Supprimer
  3. Merci Camille
    Le 2ème trimestre sera bullish à mon sens avec ce QE
    Je crois que la deadline est fin juin à cause de la Grèce.

    RépondreSupprimer
  4. yep eh beh le fce a fait un gros gap là...

    RépondreSupprimer
  5. Pour l'instant, c'est la reprise technique mais a mon avis on va repartir à la baisse. Il manque trop de catalyseurs pour permettre de battre de nouveaux records. Pour moi haussier voir retour à la stabilité aujourd'hui. Baisse à MT et hausse à LT. Je reste fidèle à mes objectifs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je couperai mon short proche de son PRU si une accélération haussière venait à se dessiner

      Supprimer
    2. retour sir la zone des 5130-60 possible à CT

      Supprimer
  6. Le CAC résiste mais commence a bien faiblir.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. exact, la conso se fait attendre depuis un mois . A voir si ce n'est pas un coup de bluff pour mieux repartir dans la folie haussiere

      Supprimer
  7. de passage pu faire 2 shorts avec mon set up des gaps...bon cela ne compense que la moitié des pertes du au dividendes mais c'est déjà ça

    RépondreSupprimer
  8. tss ws dans le rouge et le cac et le dax verts

    RépondreSupprimer

Les informations et analyses diffusées par le site Aroon Bourse Blog ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité du blog Aroon Bourse et des différents contributeurs ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.